Accéder au contenu principal

Zoabi : Ceci n’est pas la démocratie

La Knesset révoque les privilèges de la députée Zoabi

Article de Yael Branovsky 
13-07-2010
(Ynet/IsraelNews)
 
La Knesset a révoqué mardi les privilèges de la députée Hanin Zoabi, à cause de sa participation à la flottille pour Gaza, en mai.


Une majorité de 34 députés a voté en faveur de l’invalidation de son passeport diplomatique et pour la révocation de son droit à recevoir le financement de ses dépenses légales.
Une violente bagarre s’est presque produite entre députés arabes et juifs après la session. Zoabi a applaudi quand la décision de la Knesset a été annoncée, et le député Yoel Hasson s’est approché d’elle et lui a dit : « Vous serez bientôt une ex-députée. »

Hasson s’est joint aussi au député Carmel Shama en répondant aux députés arabes qui lançaient des cris de « fascistes » aux membres juifs de la Knesset.

"Il n’est pas étonnant qu’un état qui dénie à un million de citoyens arabes leurs droits élémentaires révoque aussi les droits d’une députée qui représente fidèlement ses électeurs", a dit Zoabi  après avoir entendu la décision.
"Ceci est un précédent dangereux pour le public arabe, et un message hostile. De toute façon la Knesset impose des limites  à notre activité parlementaire et publique au travers d’une législation raciste, et des privilèges n’auraient pas diminué ces limitations."

La députée a ajouté qu’elle ferait appel à des organisations légales et internationales "afin de contenir les impulsions vengeresses de la majorité automatique à la Knesset."

Le député Yariv Levin qui préside la commission de la chambre de la Knesset, a dit que la décision était conforme à l’opinion publique et "qu’on doit prendre une position ferme contre des députés qui font du tort aux soldats de la FDI et mettre en question leur droit élémentaire d’être là."


Mais le Président de la Knesset Reuven Rivlin, qui s’est abstenu lors du vote, a dit que la décision de révoquer les privilèges de Zoabi aurait dû être laissée au procureur général. "Il n’est pas approprié pour des députés de révoquer les droits d’un autre député", a-t-il dit. "C’est une pente glissante et dangereuse. Aujourd’hui, c’est dirigé contre un côté et demain ce pourrait être dirigé contre un autre".

« La démocratie n’existe pas ici »
  
Zoabi a parlé à une session avant le vote et a dit que la conduite de la Knesset prouvait que la démocratie était inexistante en Israël. Deux députés ont été sortis de la plénière pour conduite inconvenante.

"On ne peut pas tenir un débat comme celui-ci de façon convenable, et il scandaliserait tout autre parlement dans le monde", a dit la députée arabe. "Vous ne pouvez pas prétendre que la démocratie existe ici. Je suis une députée et j’ai le droit, même le devoir, de lutter pour mes positions." 

Elle a poursuivi en disant que, loin de révoquer ses droits, les autres députés auraient dû les défendre. "Vous auriez dû me protéger du racisme contre moi à cause de mes opinions", a-t-elle dit.

Lire la suite...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES DÉMOLITIONS DE MAISONS EN CISJORDANIE EN HAUSSE

Le transfert silencieux s'accélère...

Palestine  -DOSSIER DÉMOLITIONS - pages 4 et 5

par Sophie Feyder et Nathalie Jeanne d'athée


Selon l'ONG israélienne Israeli Committee against House Demolition (ICAHD),  le gouvernement israélien a déjà fait démolir 48 488 structures palestiniennes depuis 1967, date de l'occupation de la Cisjordanie et de Gaza.
Un nombre incalculable de gens se sont ainsi retrouvés sans abris du jour au lendemain.
Cette politique de démolition est un des piliers d'une stratégie plus large de judaïsation de la Cisjordanie, une manière silencieuse mais efficace de procéder à un transfert de population.

Si le mot "nettoyage ethnique" froisse encore beaucoup d'oreilles, les juristes israéliens concèdent pour la plupart que ce recours aux démolitions entre clairement en contravention avec l'article 53 de la quatrième Convention de Genève, selon lequel "il est interdit à la Puissance occupante de détruire des biens mobiliers ou…

Palestine : un reportage remarquable de grégoire Commaire

Parus dans La Libre en avril 2014 :
https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=28712897#editor/target=post;postID=7143928951061035928;onPublishedMenu=posts;onClosedMenu=posts;postNum=3;src=link

En voici des extraits, l'accès aux articles complet étant réservé aux abonnés de la Libre.

Il y a moyen de s'abonner à La Libre électronique, il en coûte 4,83 € par mois (voir la note à la fin de l'article)

Voir l'introduction aux articles dans ce Blog

1. Mirage à Ramallah

mardi 15 avril 2014

Alors que le processus de paix israélo-palestinien s’enlise, Ramallah affiche une image de cité prospère. Mais si certains habitants sont des privilégiés, la réalité n’est jamais loin.
Nous sommes à Jérusalem, capitale autoproclamée d’Israël et ville trois fois sainte pour des millions de croyants à travers le monde. Huit cent mille personnes vivent ici, dont 260 000 Palestiniens chrétiens et musulmans, qui ont un statut de "résident permanent" depuis la conquête par Israël des quarti…

Une lettre de Gaza aux Indiens de Standing Rock

pourlapalestine.be/une-lettre-de-gaza-aux-indiens-de-standing-rock/

Chers Indiens d’Amérique,
Bien que nous soyons de couleurs, religions, cultures et contrées différentes, j’ai découvert, avec les protestations de Standing Rock, que nous avions beaucoup plus de choses en commun que de différences. Quand je lis votre histoire, je puis nous y voir reflétés, mon peuple et moi. Je sens au fond de mon cœur que votre combat est le mien et que je ne suis pas seule dans la lutte contre l’injustice.


Mes ancêtres n’étaient pas les seuls qui vivaient en Palestine. Juifs, chrétiens et Arabes vivaient tous les uns aux côtés des autres, dans mon pays. Mais mes ancêtres – y compris mes grands-parents et mes arrière-grands-parents – étaient le peuple indigène, tout comme vous. Et ils ont subi le même sort que votre peuple. La politique américaine d’occupation et de déportation via des marches forcées comme la Piste des Larmes, avec le transfert progressif de tant des vôtres dans des réserves surpeup…