Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2010

Gaza-strophe

Nous pouvons soutenir d'une manière ou d'une autre (en diffusant le plus largement possible) ce documentaire qui nous renvoie à notre devoir de mémoire !

Pour plus d'informations (et plus lisibles), voir http://www.gaza-strophe.com/lefilm.htm


Commentaire publié dans Télérama (voir ci-dessous) et sur Télévision Télérama.


Souscrire :













Documentaire de Samir Ab­dallah et Kheridine Mabrouk (France/Palestine, 2009). 55 mn. Inédit.
Le 18 janvier 2009 prenait fin l'opération « Plomb durci », offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza, lancée le 27 décembre 2008. Le surlendemain du cessez-le-feu, alors que l'intronisation de Barack Obama faisait les gros titres dans le monde entier, les deux auteurs du documen­taire (diffusé dans le cadre d'une soirée spéciale Palestine) entraient à Gaza par l'Egypte. Suivant deux militants du Centre palestinien pour les droits de l'homme venus enquêter sur place, ils furent parmi les premiers à filmer les dégâts humain…

Des universitaires israéliens ripostent à la tentative de passer une loi qui les criminaliserait

Contrecoup à la menace de mettre hors la loi ceux qui soutiennent le mouvement de boycott destiné à mettre fin à la poursuite de l’occupation de la Cisjordanie.
Un contrecoup académique a surgi en Israël concernant de nouvelles propositions de loi, soutenues par le gouvernement Netanyahou, de criminaliser la poignée de professeurs israéliens qui ont soutenu ouvertement une campagne contre la poursuite de l’occupation de la Cisjordanie.

La campagne Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) a rapidement acquis un soutien international depuis que les troupes israéliennes ont assailli la Flottille de bateaux d’assistance vers Gaza en mai, tuant neuf militants. L’attention israélienne s’est focalisée sur le petit nombre de militants, en particulier dans les universités du pays, qui a ouvertement soutenu un boycott académique des institutions israéliennes.

Une pétition de protestation a été signée par 500 universitaires, y compris deux anciens ministres de l’éducation, suite aux commentaires …