Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2010

Israël effrayé par une flottille de femmes venue du Liban

Liban

L'orient le jour,  vendredi 18 juin 2010

La presse israélienne s'est fait l'écho, hier,  de l'embarras, et même de la peur des dirigeants politiques et militaires israéliens, à la perspective de l'arrivée dans ses eaux territoriales d'un navire venu du Liban. Aucune date n'a cependant été avancée pour le départ du navire, ce qui met sur leurs nerfs les militaires israéliens, qui savent qu'ils ont très peu de temps pour intervenir.
À Maghdouché, il se confirmait hier que des dizaines de Libanaises, chrétiennes et musulmanes, sont déterminées à rallier Gaza depuis le Liban à bord d'un bateau chargé d'aides médicales afin de briser le blocus, en dépit des avertissements israéliens. Les activistes partantes se sont réunies hier, dans la prière, dans ce sanctuaire marial bien connu, situé près de Saïda, pour demander la bénédiction de leur bateau, baptisé « Mariam ». C'est Mgr Élie Haddad, archevêque grec-catholique de Saïda, qui a présidé l…

Les chemises moisies de Gaza

Gaza, envoyé spécial
Le Monde, 29.05.10 -  Mis à jour le 31.05.10
Ce devait être la livraison miraculeuse, comme une bouffée d'air frais en plein désert. A la mi-avril, quand Hamza Abou Helal, importateur de textile à Gaza, a vu arriver ses premiers conteneurs en l'espace de trois ans, il s'est précipité sur la cargaison, a déchiré les cartons, ouvert l'emballage plastique et... manqué défaillir.

Les chemises made in China, avec son patronyme brodé sur l'étiquette, exhalaient une odeur pestilentielle. Plus de la moitié du chargement était maculée de moisissure. Huit mille articles bons à jeter, victimes du blocus israélien. "De la Chine à Ashdod (le grand port israélien, au nord de Gaza), les conteneurs ont mis vingt-cinq jours, raconte le malheureux, face à un tas de vêtements en état de putréfaction avancée. Mais d'Ashdod à Gaza, il a fallu trois ans durant lesquels ma commande a pourri à petit feu."

Les déboires d'Hamza Abou Helal en disent lon…

"Les citoyens du monde doivent réagir là où les gouvernements ont échoué."

Stephane Hessel appelle au boycott d’Israël
Stephane Hessel, 95 ans, survivant de l’Holocauste,  militant des droits de l’Homme, diplomate,  est l'un des rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948. 

Extraits :
"Les citoyens du monde doivent réagir  là où les gouvernements ont échoué."

"L’attaque illégale et immorale d’Israël contre le convoi d’aide humanitaire de la Flottille de  la Liberté, qui a fait au moins neuf morts et des  dizaines de blessés, a, à juste titre, stupéfié le  monde. Le convoi entièrement civil de 6 bateaux transportait plus de 10 000 tonnes d’aide humanitaire cruellement nécessaire, et près de 700 citoyens de 40 pays. La Flottille était une tentative ambitieuse de  briser le siège imposé par Israël depuis 2007 à 1,5  million de Palestiniens de la bande de Gaza occupée.  Avec à son bord d’éminents parlementaires, chefs  religieux, écrivains, journalistes, un Prix Nobel de la  Paix et un sur…

Nous, juifs de la diaspora, disons non à l'égarement d'Israël

Par Esther Benbassa | Historienne, dir. d'études à l'EPHE...
01/06/2010

L'historienne Esther Benbassa, auteur en 2006 d'« Etre juif après Gaza », réagit ici à l'assaut meurtrier donné, lundi au large de Gaza, par un commando israélien sur une flottille humanitaire pro-palestinienne. Celle qui a signé « l'Appel à la raison » du collectif J-Call condamne « le pas de plus d'Israël vers le pire ».


Les commandos de la marine israélienne ont donné l'assaut lundi contre six bâtiments de la « flottille humanitaire pour Gaza » à bord de laquelle se trouvaient des militants pro-palestiniens et du matériel de construction et de santé. Cette flottille naviguait dans les eaux internationales. On compte des dizaines de blessés et entre dix et dix-neuf morts selon un bilan provisoire.

Même si cette flottille avait peu de chances d'atteindre son objectif, à supposer même qu'elle ait provoqué les commandos israéliens et qu'elle ait, comme le suggèrerait une …