15 août 2010

Gaza-strophe

Nous pouvons soutenir d'une manière ou d'une autre (en diffusant le plus largement possible) ce documentaire qui nous renvoie à notre devoir de mémoire !

Pour plus d'informations (et plus lisibles), voir http://www.gaza-strophe.com/lefilm.htm


Commentaire publié dans Télérama (voir ci-dessous) et sur Télévision Télérama.


Souscrire :













Documentaire de Samir Ab­dallah et Kheridine Mabrouk (France/Palestine, 2009). 55 mn. Inédit.
Le 18 janvier 2009 prenait fin l'opération « Plomb durci », offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza, lancée le 27 décembre 2008. Le surlendemain du cessez-le-feu, alors que l'intronisation de Barack Obama faisait les gros titres dans le monde entier, les deux auteurs du documen­taire (diffusé dans le cadre d'une soirée spéciale Palestine) entraient à Gaza par l'Egypte. Suivant deux militants du Centre palestinien pour les droits de l'homme venus enquêter sur place, ils furent parmi les premiers à filmer les dégâts humains et matériels des raids aériens et ceux de l'offensive terrestre qui suivit.
Sur fond de ruines (« Où sont passés les étages ? On ne reconnaît plus rien », constate un Gazaoui devant ce qui reste de sa maison) suit une terrible série de témoignages avec des images inédites tournées sous les bombes par des cameramen palestiniens. On peut regretter l'absence d'un contrechamp israélien (on aurait aimé connaître le point de vue des responsables militaires, notamment sur les nombreuses victimes civiles et l'utilisation de certaines armes), mais malgré la proximité des réalisateurs avec ceux qu'ils rencontrent, Gaza-strophe n'est pas un simple film militant. Rendant hommage au poète Mahmoud Darwish (mort en 2008), il montre surtout la dignité d'un peuple face à l'adversité, et sa volonté de vivre, coûte que coûte.

Vincent Arquillière

Télérama n° 3130


Aucun commentaire: