Accéder au contenu principal

40 ans ça suffit ! A vélo pour la Palestine






VIA
VÉLO



À vélo rejoignez, le 9 juin 2007
les 6 heures pour la Palestine
au Cinquantenaire à Bruxelles




40 ans d’occupation de la Palestine par Israël signifient : Spoliation des terres et de l’eau • Interdictions de construire • Destruction et confiscation de maisons • 500 check points militaires qui gênent et empêchent le commerce, l’accès au travail, à l’école, aux hôpitaux, aux champs • Un nombre croissant de colons, 460 000 aujourd’hui • 10 000 prisonniers parmi lesquels de nombreuses femmes et enfants • Ressources financières (droits de douane) bloquées • Arrachage de milliers d’oliviers • Poursuite de la construction du Mur de 730 km édifié presque exclusivement en territoire palestinien • Humiliations quotidiennes et réduction à la misère …

Organisé par la Coordination des groupes du Brabant Wallon
Paix Juste au Proche Orient



Rouler 40 km contre 40 ans d’occupation

Conditions de participation :
Une inscription est souhaitée avant le 30 mai (organisation pratique)
• Ittre: Marc Abramowicz au 067 21 40 77 ou marc.abramowicz@skynet.be

• Wavre: Gérard Vandermosten au 010 22 53 49 ou gerard.vandermosten@skynet.be
• Leuven: M. van de Goorberg au 0473 95 31 37 ou marianne.vandegoorberg@pandora.be .
- Chacun est responsable de sa sécurité et tenu de respecter le code de la route.
- Chacun est responsable de son retour.
- Des t-shirts spécialement conçus pour la circonstance seront disponibles au prix de 8 € à chaque rendez-vous.

Au Cinquantenaire, dès 15h. :
carrefours d'idée/ateliers débats - témoignages politiques - nombreux stands consacrés à la Palestine - différents concerts


• Gsm pour contacts durant le parcours :
• pour Wavre-Bruxelles: 0473 68 34 13
• pour Ittre-Bruxelles: 0476 29 73 59

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

LES DÉMOLITIONS DE MAISONS EN CISJORDANIE EN HAUSSE

Le transfert silencieux s'accélère...

Palestine  -DOSSIER DÉMOLITIONS - pages 4 et 5

par Sophie Feyder et Nathalie Jeanne d'athée


Selon l'ONG israélienne Israeli Committee against House Demolition (ICAHD),  le gouvernement israélien a déjà fait démolir 48 488 structures palestiniennes depuis 1967, date de l'occupation de la Cisjordanie et de Gaza.
Un nombre incalculable de gens se sont ainsi retrouvés sans abris du jour au lendemain.
Cette politique de démolition est un des piliers d'une stratégie plus large de judaïsation de la Cisjordanie, une manière silencieuse mais efficace de procéder à un transfert de population.

Si le mot "nettoyage ethnique" froisse encore beaucoup d'oreilles, les juristes israéliens concèdent pour la plupart que ce recours aux démolitions entre clairement en contravention avec l'article 53 de la quatrième Convention de Genève, selon lequel "il est interdit à la Puissance occupante de détruire des biens mobiliers ou…

Palestine : un reportage remarquable de grégoire Commaire

Parus dans La Libre en avril 2014 :
https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=28712897#editor/target=post;postID=7143928951061035928;onPublishedMenu=posts;onClosedMenu=posts;postNum=3;src=link

En voici des extraits, l'accès aux articles complet étant réservé aux abonnés de la Libre.

Il y a moyen de s'abonner à La Libre électronique, il en coûte 4,83 € par mois (voir la note à la fin de l'article)

Voir l'introduction aux articles dans ce Blog

1. Mirage à Ramallah

mardi 15 avril 2014

Alors que le processus de paix israélo-palestinien s’enlise, Ramallah affiche une image de cité prospère. Mais si certains habitants sont des privilégiés, la réalité n’est jamais loin.
Nous sommes à Jérusalem, capitale autoproclamée d’Israël et ville trois fois sainte pour des millions de croyants à travers le monde. Huit cent mille personnes vivent ici, dont 260 000 Palestiniens chrétiens et musulmans, qui ont un statut de "résident permanent" depuis la conquête par Israël des quarti…

Une lettre de Gaza aux Indiens de Standing Rock

pourlapalestine.be/une-lettre-de-gaza-aux-indiens-de-standing-rock/

Chers Indiens d’Amérique,
Bien que nous soyons de couleurs, religions, cultures et contrées différentes, j’ai découvert, avec les protestations de Standing Rock, que nous avions beaucoup plus de choses en commun que de différences. Quand je lis votre histoire, je puis nous y voir reflétés, mon peuple et moi. Je sens au fond de mon cœur que votre combat est le mien et que je ne suis pas seule dans la lutte contre l’injustice.


Mes ancêtres n’étaient pas les seuls qui vivaient en Palestine. Juifs, chrétiens et Arabes vivaient tous les uns aux côtés des autres, dans mon pays. Mais mes ancêtres – y compris mes grands-parents et mes arrière-grands-parents – étaient le peuple indigène, tout comme vous. Et ils ont subi le même sort que votre peuple. La politique américaine d’occupation et de déportation via des marches forcées comme la Piste des Larmes, avec le transfert progressif de tant des vôtres dans des réserves surpeup…